UI Normandie

BILAN DE LA MISE EN PLACE GSSO CE DECEMBRE 2016

Depuis presqu’un an, une nouvelle organisation la Gestion de la Sécurité et du Service aux Occupants était mise en place. Les améliorations annoncées par la direction ne sont pas vraiment là et l’avis de la CGT contrarie sérieusement son optimisme.…

CE novembre 2015: projet d’accord local d’accompagnement des salariés de la Publiphonie vers les métiers du back office : Information / consultation

PubliphoneSuite à la décision de fermer le service Publiphonie, les salariés, avec leurs organisations syndicales dont la Cgt, ont demandé l’ouverture de négociations sur leur accompagnement dans leur changement de métier.

Le projet d’accord était présenté aux élus.

Les salariés, consultés sur cet accord, l’ont majoritairement refusé.

CE octobre 2015: Information / Consultation sur le projet Delivery

deliveryOuf ! Nous sommes enfin arrivés au terme du projet DELIVERY après un long processus d’information/consultation. Mais longueur n’est pas gage de qualité !

Ce projet consiste à redéfinir les métiers des Responsables Affaires Client, Responsables Projet Client, Chargés de Production, Responsables Production Intervention au sein de l’Agence Entreprise (AE) et des Unités d’Intervention (UI).

Pour les 3 années à venir, l’investissement demandé aux salariés va être considérable.

CE Août 2015: Information sur l’évolution des activités Back Office de l’UI Normandie sur le site du Havre

PubliphoneOn ne décrira jamais assez l’impact désastreux de la loi Macron soutenue par le lobby des opérateurs dans la sortie de la Publiphonie du Service Universel. Fin 2017, il ne restera pratiquement plus de publiphone en France.

La baisse de leur usage n’excuse pas tout.

La résorption des zones blanches ne règlera pas tout:

CE Juin 2015: Information/consultation sur l’accord promotion de l’UI Normandie

PromotionLa DRH de l’UIN est venu présenter l’Accord local UI Normandie sur le plan triennal des promotions 2015 / 2017. Pas de surprise dans cette présentation, celui-ci est identique à celui négocié par les délégués syndicaux. Ce n’est pas parce qu’il est conforme aux résultats des négociations qu’il est acceptable, loin de là.

La CGT dénonçait déjà le précédent texte, et n’avait pas validé celui-ci qui en est une copie presque conforme.

La CGT réclame que l’accord comporte des critères objectifs, lisibles et compréhensibles par toutes et tous et qu’au minimum la promotion se traduise par une augmentation minimum de salaire de 7% pour les salaires jusqu’à 2500 € brut, 5% de 2500 à 3000 € brut et 3% au delà.

Une des bizarreries de cet accord, c’est qu’il comporte en son sein la lettre d’orientation DRH, qui est donc non négociable, imposant aux organisations signataires de souscrire à la politique de la direction.

La Fibre optique est enfin annoncée à Dieppe

Fibre OptiqueLa Fibre optique est donc annoncée à Dieppe. Son déploiement a été annoncé aux élus du peuple, mais pas aux organisation syndicales. Or, aussi bizarre que cela puisse paraître, oui on peut dire que tant l’arrivée du très haut débit à Dieppe, que la manière dont elle y sera déployée, est un succès à mettre au compte de la CGT.

CE mars 2015: Information sur le résultat des tests du projet Delivery

Service clientDELIVERY, un projet de réorganisation qui ne répond pas aux besoins des salariés mais à ceux du capital.

En premier lieu, ce type de projet aurait du être mis en place dans le cadre de l’accord sur les expérimentations. Or la direction a tout fait pour qu’il n’y soit pas, ce qui de l’avis des élus CGT, le rend des plus opaque, à la limite du compréhensible.

CE mars 2015: Information consultation sur l’évolution des RQF et Information (en vue d’une consultation) sur le projet d’évolution de la GSSO, les deux à la DO NC

StressCe dossier RQF (Relations Qualité Fournisseurs), comme celui de GSSO (Gestion de la Sécurité et du Service aux Occupants) est une faute dans la gestion de proximité des salariés. Elle est la résultante de la politique de l’emploi de l’entreprise qui, pour pallier aux départs, met en place une politique de fuite en avant qui à terme ne résoudra rien aux problèmes.

La direction n’a donc pas intégré les causes de la grave crise sociale qu’a traversée notre entreprise. A cette époque, le cabinet TECHNOLOGIA avait relevé dans son dossier d’analyse, que le manque de proximité des salariés avec leur manager avait une part non négligeable dans cette crise.

Elections au CE de la DO NC (vote du 18 au 20 novembre 2014); candidats CGT

2014-11-18-Bandeau-voter Cgt

Liste des candidats CGT au CE

Profession de foi des candidats CGT au CE de la direction Orange Normandie-Centre, et liste des candidats CGT au CE

Depuis la mise en place des IRP à France Telecom et lors de cette mandature, les élus(es) CGT au CE ont agi en permanence dans le sens des intérêts des salariés

  • Pour le maintien et le développement de l’emploi et des activités sur l’ensemble des sites du périmètre de la Direction Orange Normandie Centre
  • Pour l’amélioration des conditions de vie et de travail afin de sortir de la crise sociale des dernières années
  • Pour la réinternalisation des activités sous traitées
  • Pour l’investissement dans un réseau moderne et de qualité mis en œuvre et entretenu par des salariés formés et qualifiés
  • Pour l’intervention dans l’organisation du travail qui ne doit pas être exclusivement du ressort de la Direction
  • Pour une formation professionnelle adaptée aux défis présents et à venir qui permette le développement d’une véritable carrière professionnelle

Elections CE, DP, CAP à Orange, du 18 au 20 novembre 2014

2014-11-18-Bandeau-voter CgtLes raisons de voter CGT aux élections DP

Depuis fin 2010, la mise en place du plan Conquête 2015 par Orange se traduit par une destruction massive d’emplois et par un recours à la sous traitance de plus en plus important.

Demain, quelle réalité pour les salariés d’Orange ?

La CGT propose des solutions alternatives en termes de recrutement et de diversité d’emploi sur nos villes ; Orange fait le choix de rétribuer ses actionnaires sur les richesses créées par les salariés de l’entreprise.