Santé, Sécurité sociale, Mutuelle

Santé, Sécurité sociale, Mutuelle

Mutuelles: après les concentrations et les restructurations, bientôt l’absorption et la disparition ?

securite-sociale-ponctionsCela fait une quinzaine d’années que le monde de la mutualité est dans la tourmente.

Soumises à des modifications du contexte réglementaire de leur activité (Incompatibilité avec les règles de la CEE, spécificité française, obligation d’augmenter leurs fonds de réserve, campagnes de dénigrement financé par les assurances, etc.), elles se sont lancées à corps perdu dans un processus de concentration. Le dernier en date fut la création d’Harmonie Mutuelle, issue du regroupement des mutuelles Prévadiès, Harmonie-mutualité, Mutuelle-existence, Santévie, Sphéria-Val-de-France, et qui devance, avec 4,5 millions d’adhérents, l’ancienne première mutuelle de France, la MGEN.

Mais à la suite de l’accord interprofessionnel (l’ANI) du 11 janvier 2013, c’est la panique ! Les mutuelles ont compris que le législateur, prétendument « ami », avait décidé de leur disparition; aussi elles se lancent dans un processus de partenariat-fusionnel avec des sociétés qui ne sont plus des mutuelles, mais déjà des assurance, sous prétexte « d’économie sociale ».

L’Ani 2013 ? Pourquoi est-il destructeur pour les mutuelles ?

Mutuelle Générale (MG): quel avenir ?

MG-logoLe Conseil d’Administration de la Mutuelle Générale a décidé d’entrer en négociation exclusive avec Malakoff-Médéric en vue d’un futur partenariat.

Dans une période de fort recul des droits et garanties en matière de protection sociale, la Fédération CGT-FAPT s’interroge sur la finalité de ce possible futur partenariat.
Aussi nous contestons ces regroupements d’organismes de complémentaire santé, qui se font plus dans l’objectif de « gagner des parts de marché » que dans celui de développer les droits et garanties des citoyens, en matière de santé.

Derrière ces regroupements, n’y a-t-il pas l’objectif, clairement affiché du MEDEF de remplacer la sécurité sociale, ou au moins une part de la couverture santé.

Le secrétaire général de la CGT pointe les enjeux du projet de loi de finances 2015 de la Sécurité sociale


Le 16 octobre, la CGT appelle les salariés une journée nationale de mobilisations coordonnées en amont de l’examen du projet de loi de financement de la Sécurité sociale 2015 (PLFSS) par l’Assemblée nationale. Cette initiative s’inscrit dans la campagne de reconquête de la Sécurité sociale, tant sur les questions de son financement que de la réponse aux besoins des salariés. Elle est un des versants de la campagne engagée depuis plusieurs mois par la CGT sur le coût du capital. La CGT entend donc articuler les questions des salaires, de l’emploi et du travail avec cette ambition de reconquérir la Sécurité sociale.

Le pacte de responsabilité va piller la sécurité sociale

Sur les 50 milliards d’économies annoncés, le premier ministre a précisé mercredi qu’au total plus de 20 incomberaient à la Sécurité sociale. De nouvelles restrictions sont en vue à la fois sur les dépenses maladie, et le système de prestations…

Après les sages-femmes nues, la maternité des Lilas lutte avec un clip façon Stromae

On sait que les guignols ont repris le clip de Stromae pour faire dire à François Hollande « Emploioutai » (alors qu’il sait bien bien où il est l’emploi, puisqu’avec le CICE il va donner 20 milliards aux entreprises, dont Orange; il suffirait de dire à Stéphane Richard « embauche, plutôt de supprimer des emplois, on t’as donné l’argent ! », et il y aura de l’embauche).

On sait moins que les sages-femmes, les auxiliaires de puériculture, gynécologues-obstétriciens, psychologues et administratifs de la célèbre maternité des Lilas à Paris, se sont attaqué en chanson au transfert de leur établissement, en transformant le « Papaoutai » de Stromae en « Lilas où t’es » (voir la vidéo ci-dessous).

Engagée dans la lutte pour l’IVG ou l’accouchement sans douleur, la maternité des Lilas est un lieu emblématique du combat pour le droit des femmes. Après un projet de reconstruction dans le même quartier qui n’a pas abouti, l’agence régionale de santé (ARS) a opté début juin pour son déménagement dans l’hôpital intercommunal de Montreuil, pour des raisons financières.

Les salariés, eux, dénoncent une fermeture déguisée, avec, au passage, des droits bafoués pour les femmes. Dans ce transfert, la maternité perdrait en effet l’espace dévolu aux interruptions de grossesse.

Signez la pétition est en ligne pour exiger l’arrêt de ce projet inique !

Participation de l’entreprise à la cotisation mutuelle des fonctionnaires: la direction veut attendre 2016

Au comité paritaire de France Telecom, qui s’est tenu le 20 mars dernier, la CGT a demandé une participation de l’entreprise à la cotisation mutuelle des fonctionnaires de même niveau que celles des contractuels. Un vœu a été soumis au…

CE janvier 2013: diverses informations sur le service de santé au travail

Fermeture des locaux médicaux à Avranches: la demande a été transmise à l’inspection du travail malgré l’avis négatif rendu par les élus l’année dernière. Informations sur le recrutement d’un médecin du travail à Rouen, à Tours, et sur l’évolution des…

France Télécom doit choisir entre les dividendes et la santé de ses salariés

Communiqué de la fédération CGT FAPT: 3 ans après la crise sociale interne dont les drames avaient suscité un écho  médiatique important, la nouvelle enquête pour mesurer l’état de santé des salariés du Groupe est loin d’être un quitus à…