ACCORD SALARIAL 2017

L’accord salarial 2017 qui vient d’être signé par FO et la CFDT acte la mise en oeuvre d’un accord in-juste et en dessous des attentes des salariés. Alors qu’un front commun de l’ensemble des organisations syndicales d’Orange dénonçait le faible niveau des mesures de l’accord, certains ont fait le choix de le rompre pour une faible proposition de la direction, de dernière minute, proposant une augmentation de la mesure collective de salariés de niveau A,B,C et D de 25 € brut annuel (soit 2,08 € bruts par mois !). La CGT, qui n’a pas signé cet accord, demande la réouverture des négociations. Pour la reconnaissance immédiate des personnels Face au faible niveau des mesures de l’accord salarial 2017 et au mécontentement des salariés rencontrés dans les services, la CGT a envoyé un courrier à la direction d’Orange afin que les personnels de l’entreprise aient autre chose que du mépris et des miettes ! Les salariés, seuls créateurs des richesses à Orange, veulent une autre répartition des richesses permettant la reconnaissance de leur travail. Avec 3,2 milliards d’€ de bénéfices la direction a largement les moyens de ré-pondre aux attentes des personnel en matières d’emploi, de rémunération et de reconnaissance.
La CGT demande la réouverture des négociations afin d’obtenir des augmentations au moins au niveau de celle du dividende. Pour une prime de 1 500 € pour tous Nous avons également demandé le versement d’une prime de 1 500 €, intégrant la « prime monde », posée par le Comité de Groupe Européen et Monde et compensant la baisse de plus de 10% de l’intéressement / participation liée au choix des critères. Il n’y a pas de raisons que quelques-uns profitent de bonus substantiels alors que dans le même temps les salariés se contentent de miettes. La direction d’Orange doit répondre aux attentes de ses salariés. Ce n’est encore une fois qu’une question de choix.
Nous méritons mieux que du mépris !

Ensemble exigeons :
● Des augmentations collectives à minima à 8%, comme celles octroyées aux actionnaires,
● Une prime immédiate de 1 500 €, incluant une prime monde et la compensation de la baisse sur l’intéressement / la participation,
● Des mesures corrigeant définitivement les inégalités salariales femmes / hommes,
● La revalorisation du complément Orange et des grilles indiciaires pour les fonctionnaires, des grilles salariales pour les salariés de droit privé,
● La reconnaissance des qualifications,
● La mise en place d’un 13ème mois.