TRAVAIL DU DIMANCHE ET DES FERIES EN ADNC !!! CE FEVRIER 2017

La loi Macron a permis aux entre-prises d’élargir la possibilité d’ouvrir le dimanche. Pour la CGT, s’il y a des volontaires, c’est grâce à la majoration salariale des ces journées. Les salariés acceptent ces contraintes car leur rémunération n’évolue pas de manière conséquente. Dans le cadre des Négociations Annuelles Obligatoires 2017, la CGT demande que la direction mette en place des augmentations salariales collectives et applicables à toutes et à tous ainsi qu’un 13ème mois. En banalisant le travail du dimanche et des jours fériés, il y a un risque à terme que ces journées soient rémunérées sans majoration, comme cela fut le cas pour le samedi. De plus, les salariés refusant de travailler le dimanche et jours fériés ne doivent en aucun cas subir la pression de leur manager : Il serait dommageable de constater que les salariés refusant de travailler ces jours-là soient moins bien reconnus lors de promotions, voire pénalisés sur leur carrière. Pour la CGT, il ne faut surtout pas tomber dans ce piège que le législateur tend à mettre en place depuis des années. De plus, ouvrir une boutique le dimanche ne rapporte pas plus en terme de business. La CGT n’est pas favorable au travail des jours fériés et/ou dimanches et a voté contre. La direction a déci-dé de passer outre en imposant ces ouvertures y compris dans certains centres commerciaux où il n’y a pas d’intérêt. Elle a reconnu que les flux marchands n’étaient pas au rendez-vous pendant les soldes, ce qui parait logique puisqu’ Orange pratique peu de soldes : nous ne comprenons pas à la CGT pourquoi elle s’entête à ouvrir ces jours-là.