Fonctionnaires de l’Union Européenne en grève

Bruxelles-UELes fonctionnaires des institutions européennes ont à nouveau fait grève mercredi 5 juin dernier, pour protester contre les coupes salariales et la détérioration de leurs conditions de travail.Les fonctionnaires de l’UE dénoncent :

  • => Le relèvement de l’âge de la retraite de 63 à 67 ans,
  • => La réduction d’environ 20% des droits à pension,
  • => L’augmentation de 36% de leur cotisation retraite,
  • => Ainsi qu’un gel des salaires pendant deux ans,
  • => suivi d’une baisse progressive des rémunérations pendant deux ans.

Les fonctionnaires du Conseil de l’Union avaient déjà arrêté le travail en novembre et en février, puis quatre jours en mai.

A l’opposé de ce que prétendent les milieux patronaux, les fonctionnaires de l’UE ne sont pas des privilégiés. Pas plus que seraient privilégiés les fonctionnaires français qui sont stigmatisé par les mêmes milieux patronaux.

Car n’y a pas de secteur privilégié en Europe: les offensives antisociales et anti-salariales se produisent partout, même à Bruxelles.

Combattons les bobards qui circulent: Ils ne visent qu’à opposer les salariés entre eux, les salariés du public aux salariés du privé, les jeunes aux vieux, les actifs aux retraités, les français aux immigrés, les CDI aux CDD ou aux Intérims, etc. Ils n’ont qu’on seul but: diviser pour régner ! Diviser plus pour accroître l’austérité, pour abolir les acquis, baisser les droits, et, en fin de compte, baisser les salaires et les pensions.

Salariés de tous les pays et de tous les statuts, unissons nous ! Syndiquons nous !

Le 5 juin la grève de mercredi a été observée cette fois par toutes les institutions européennes. Elle a été suivie à plus de 70% à la Commission et à plus de 90% au Conseil.