Monthly Archives: mai 2013

La surprise du chef

Le jeudi 30 mai 2013 , Stéphane Richard s’était rendu, en toute discrétion, sur le site de Tours Carlotti pour rencontrer les salariés en, « oubliant »  de l’annoncer aux organisations syndicales. Aussi, dés la découverte de sa venue, la CGT a…

CE Mai 2013: Déclaration préalable de la CGT

Logo CGT FAPTL’Assemblée générale des actionnaires qui s’est tenue hier était pour la direction, l’occasion de revenir sur l’analyse du rapport annuel 2012 et sur les perspectives à court et moyen terme.

Tablettes PC à l’UI CENTRE : un outil performant mais combien d’emplois en moins ?

Tablette-OrangeCompte rendu CHSCT UI Centre

Le 24 avril, le CHSCT a été réuni sur le sujet des nouvelles tablettes à l’UI Centre. Avec 2 autres UI, Paris et Bourgogne Franche Comté, l’UI Centre est en effet pilote sur la mise en place de ce nouvel outil, censé améliorer les conditions de travail des techniciens ce qui va progressivement amener la suppression du micro portable.

Emploi à l’UI : Lorsque Richard, émule de Parisot, sabote la « priorité à l’emploi » du Président de la République

Déclaration préalable de la CGT au CHSCT de l’Unité d’Intervention Normandie le 23 mai 2013.

Madame la directrice

Nous arrivons à quelques semaines des examens de fin de cursus d’une quarantaine des apprentis qui sont dans les services de l’UIN. En rapport avec les annonces d’embauches faites par la direction, cela veut dire qu’une trentaine d’entre eux vont se retrouver à la rue, puisque les annonces d’embauche en 2013 sont de l’ordre d’une dizaine à l’UI.

Thierry Lepaon au Grand Rendez-vous d’Europe1/i-Télé/Le Parisien-Aujourd’hui en France

Veuillez installer Flash Player pour lire la vidéo

Thierry Lepaon, le nouveau secrétaire général de la CGT, interrogé lors du Grand rendez-vous Europe1/iTélé/Le Parisien-Aujourd’hui en France le dimanche 12 mai 2013, appelle à la mobilisation des salariés !

La CGT craint une privatisation d’EDF et de la SNCF

Il a jugé que le gouvernement, en contrepartie du délai accordé par Bruxelles pour ramener le déficit budgétaire à 3%, « a lâché sur la question de la flexibilité, de la retraite et de la politique industrielle, et notamment sur la cession d’actifs de l’État dans deux grandes entreprises, EDF et la SNCF« .
« Cela veut dire que demain on risque d’avoir une ouverture à la concurrence, voire une privatisation de deux grandes entreprises qui aujourd’hui structurent notre pays », a-t-il estimé.
« La question de l’égalité de l’accès à l’énergie et aux transports ferroviaires, ce sont des questions sur lesquelles, sans débat national, le gouvernement est en train d’opérer des choix », a-t-il affirmé.

La CGT appelle à une « Irruption des salariés sur le terrain social » sur la question des retraites

Par ailleurs, Thierry Lepaon a appeléà « une irruption des salariés sur le terrain social » à propos de la future réforme des retraites, estimant qu’elle « va nécessiter une mobilisation d’ampleur ».
« La question des retraites va nécessiter une mobilisation d’ampleur des salariés », a-t-il déclaré. « La question du rapport de force est une question essentielle. Il faut que les salariés s’occupent de leurs affaires », a ajouté Thierry Lepaon, jugeant que « le résultat d’une négociation, c’est avant tout le résultat d’une mobilisation ».
« Il faut que les salariés arrêtent de penser que les syndicats, dans le cadre de négociations, peuvent obtenir des choses s’ils n’investissent pas le terrain social et s’ils ne se mobilisent pas », a-t-il précisé.

Rencontre avec Jean-Marc Ayrault le 13 mai 2013

Thierry Lepaon s’exprimait à la veille d’une rencontre entre le Premier ministre Jean-Marc Ayrault et les syndicats pour préparer la prochaine conférence sociale des 20 et 21 juin.
Le numéro un de la CGT a demandé une réforme du financement des retraites « structurelle » qui passe, selon lui, par:
  • => l’augmentation des salaires,
  • => l’emploi et
  • => la croissance.

Refusant une nouvelle adaptation du système actuel, il a déclaré que la CGT n’accepterait ni un allongement de la durée des cotisations ni une baisse du montant des pensions.

« Si on allait vers un salaire minimum à 1.700 euros, on n’aurait pas de problème de retraite », a-t-il dit. « L’autre curseur c’est l’emploi et donc la croissance« , a-t-il estimé.

« si on augmente les salaires et si on augmente le nombre de salariés au travail, on n’a pas de problème de retraite » a-t-il insisté.

 

165e anniversaire de l’abolition de l’esclavage

Vendredi 17 Mai 2013 – Patio du complexe de la CGT La CGT vous convie à son 8e forum revendicatif et culturel sur le thème : Migrants d’Ici et d’Ailleurs. Non choisie, forcée ou organisée par l’État français, l’Immigration venue…

Retraites: François Hollande nous annonce le « changement, dans la continuité des mauvais coups » !

Lu sur le site de l’UL CGT de Dieppe. Avec l’intervention le 28 mars sur France 2 de François Hollande, on en sait un tout petit peu plus sur la future réforme annoncée des retraites, dont l’examen est prévu dès…

France Télécom : Un document accuse l’ancien PDG

Un document interne de France Telecom datant de 2006 et dévoilé mardi 7 mai 2013 par Le Parisien vient en dire long sur les méthodes impulsées et encouragées au somment de l’entreprise pour pousser les salariés dehors. Selon ce document,…

La Poste se lance dans le téléphone !

La Poste, à travers sa filiale, La Poste Mobile, a élargi sa gamme de produits avec le lancement de sa BOX « quadruple play » le lundi 22 avril 2013. Les services d’accès Internet, de téléphonie fixe et télévision seront assurés par…